Le gluten : l’ennemi juré des reins

La maladie de Berger est causée par une anomalie immunitaire et entraine une  grave détérioration des reins. D’après les chercheurs de l’Inserm, un régime riche en gluten serait l’une des premières causes de l’apparition de ces troubles.

Adopter un régime sans gluten

allergie au glutenEn raison de leur état de santé, de nombreuses personnes qui souffrent de maladie coeliaque doivent obligatoirement éviter le gluten. Pour d’autres, la privation de cet élément n’est pas nécessaire. Cependant, d’après les chercheurs de l’Institut National de la Santé (Inserm), il est fortement conseillé d’éviter le gluten, notamment pour ceux qui sont atteints de la maladie de Berger.

Cette dernière est entrainée par une anomalie immunitaire. Elle se caractérise par une agglutination d’immunoglobulines dans le sang, qui dépose progressivement des paquets dans la partie du rein dédié au filtrage du sang. Ces dépôts entrainent un dysfonctionnement des reins qui se poursuit, dans de nombreux cas, par une insuffisance. Il faut en moyenne une vingtaine d’années pour que les premiers symptômes de l’insuffisance rénale apparaissent.

Pour information, en France, 1 500 personnes sont atteintes par la maladie de Berger, chaque année. Ce sont les jeunes adultes qui contractent le plus souvent ces troubles rénaux.

Eviter le gluten que l’on soit atteint par la maladie de Berger ou non

glutenPendant leurs recherches, les experts de l’Institut National de la Santé ont découvert que le gluten entraine des troubles inflammatoires et peut par la même occasion causer une maladie coeliaque. Afin de prouver leur théorie, ils ont testé l’influence d’un régime sans gluten sur des générations de souris atteintes de la maladie de Berger.

En privant les rongeurs de gluten, les chercheurs ont remarqué que les dépôts d’immunoglobulines ont disparu et l’état de santé de ceux-ci s’est nettement amélioré.

Ensuite, ils ont remis du gluten dans le régime des souris et ils ont remarqué que les symptômes impliquant une anomalie immunitaire ont refait surface, en seulement quelques semaines.

Selon Renato Monteiro, des tests cliniques devraient être menés pour s’assurer de la véracité de la théorie. Toutefois, il a affirmé qu’il est désormais conseillé d’éviter le gluten le plus tôt possible, que l’on soit atteint de la maladie de Berger ou non.

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *