Achat ou location de sa résidence principale : que choisir ?

Il n’est pas toujours évident de choisir entre louer ou acheter sa résidence principale, les deux ayant leurs propres inconvénients et avantages. C’est la raison pour laquelle le Président de Century 21, Laurent Vimont, apporte ses conseils sur le sujet.

Location : les moins et les plus

D’après Laurent Vimont, la location est avantageuse sur certains points même si elle ne permet pas de se constituer un patrimoine. On peut citer entre autres la possibilité de changer de logement à tout moment, d’autant plus que le préavis est désormais de 1 mois.

Ceux qui ont des revenus confortables peuvent en outre effectuer un achat dans le cadre d’un investissement locatif, tout en restant locataires. Cela n’est pas envisageable pour les propriétaires étant donné leur taux d’endettement élevé.

Cependant, dans le cas où la mensualité de crédit est égale ou inférieure au loyer, il est plus avantageux d’acheter sa résidence principale plutôt que de louer. Selon le Président de Century 21, les mensualités de crédit correspondent à l’équivalent d’un loyer dans certaines régions françaises.

Achat : les avantages et les inconvénients

Opter pour l’achat permet de faire de l’épargne, ce qui est intéressant avec ou sans plus-value. Le propriétaire a la possibilité d’épargner chaque mois, alors que le locataire doit payer un loyer.

Par ailleurs, il peut faire tout ce qu’il veut car il est dans sa propre demeure. Il faut savoir en effet que le locataire est soumis à certaines règles imposées par le bailleur.

Au niveau des inconvénients, avoir un crédit sur le dos n’est pas toujours facile et les charges à supporter sont nombreux avec l’entretien, les impôts et les réparations diverses. Toutefois, c’est une excellente solution pour offrir à sa famille un toit et des souvenirs d’enfance.

Lequel choisir ?

Le choix dépend de chaque personne, d’autant plus que les deux options ont des avantages et des inconvénients. L’accession à la propriété est un excellent choix pour ceux qui ont la possibilité d’acheter leur résidence principale et qui sont prêts à faire face aux contraintes financières que cela implique.

Laurent Vimont conseille toutefois de tenir compte des éventuels imprévus et de ne pas investir toute son épargne dans cette accession.

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *